Acte 1 WMRT: Fremantle

Quelques heures de voyage et nous voilà à Fremantle ! Il fait beau, chaud et le docteur se lève tous les jours en début d’après-midi soufflant à parfois plus de 20 nœuds et couvrant le plan d’eau de vagues désorganisées.

20 équipages participent à l’événement. Et on y trouve un joli mélange de spécialistes du multi, du match racing ou encore de jeunes équipages de la région.

Mercredi est le premier jour de course. Les équipages sont divisés en 4 groupes de 5 pour des régates en flotte à l’issue desquels les 3 premiers équipages de chaque groupe seront en 8èmes de finale et le 4 et 5 se départageront lors de match races afin de se qualifier. Nous sommes dans le premier groupe.

La brise n’est pas encore levée et nous faisons 3 manches dans du vent léger venant de terre. Malgré de bons départs, nous peinons à nous trouver sur le bateau et finissons les manches aux positions 5 ;4 ;2.

Le lendemain, les 3 autres groupes naviguent dans une belle brise et nous les regardons faire avant de nous retrouver sur l’eau 10 minutes avant qu’ils annulent pour la journée, les vagues étant devenues trop grandes pour naviguer sur les M32.

Puis vendredi, c’est notre tour, au programme 4 manches de qualification à faire. Le vent souffle fort et nous nous retrouvons sur un bateau fraîchement remâté qui a le gréement très très mou. Et voilà que notre gennaker est presque impossible à rouler correctement. Nous devons l’affaler plusieurs fois entre les manches ce qui nous empêche de nous concentrer sur le plan d’eau et annule toute possibilité de speed test et nos résultats s’en ressentent. Ce jour-là, les bateaux rencontrent de nombreux problèmes techniques et nous ne courrons au final que 3 manches sur les 4 prévues.

Du coup vendredi matin, au vu de nos précédents résultats, nous courrons notre dernière manche de ce premier acte. Petits airs lémaniques au programme. Nous faisons plusieurs fois le parcours avant le départ de la course et cela porte ses fruits ! Nous faisons nos manœuvres à chaque fois dans la pression et  terminons la manche avec plusieurs minutes d’avance sur nos concurrents.

Cela ne fait pas disparaître la frustration de terminer à la 17ème place et de ne pouvoir faire aucun match race comme le repêchage a été annulé faute de temps pour courir les flights. Mais c’est sur une note positive que nous repartons pour des entraînements match race et fleet race aux Bermudes.

Merci à nos nombreux supporters et notamment à Sport Quest et Rondechute Sailbags pour leur soutien !

Aucun commentaire pour "Acte 1 WMRT: Fremantle"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié