Fin de saison pour Team Magenta32, à la prochaine ?

Ca y’est, la saison est terminée pour nous, fin de partie à Mastrand le 6 juillet, un peu trop tôt à notre goût.

Le 4 juillet, Independence day pour nos équipières américaines, les régates de fleet race servant à départager les 20 navigants commencent.

Lors de la première journée, nous prenons de bons départs et faisons une belle première partie de parcours mais la vitesse nous manque au près et les résultats s’en sont fortement ressentis. Le 2ème jour, nous n’avons pas réussi à rebondir et terminons à la dernière place de notre groupe. Le lendemain, on se retrouve en sail off, contre l’équipage australien de Murray Jones. Là, on se sent bien sur le bateau, on a la vitesse, finalement, nous sommes toutes concentrées à nos postes mais des erreurs de placement à la porte au vent nous font perdre 2 régates et nous terminons cette dernière étape du WMRT avec un score de 1-2 et à la 19ème position. Terminer avant dernières de l’ultime compétition de la saison, c’est super frustrant. Ça ne reflète pas les performances réalisées dans l’année et puis on n’arrive pas à s’ôter de l’esprit que ça n’aidera pas à vendre notre prochaine saison aux potentiels sponsors. C’est doublement frustrant.

Raccourci facile : Les filles ne sont pas assez fortes pour naviguer en M32. Réponse : C’est faux.

Au WMRT, la moindre erreur coûte une place et nous n’avons pas réussi à maintenir le niveau requis pour passer l’étape suivante à Marstrand. Pas d’excuses, nous n’avons pas bien navigué. Les raisons ? Diverses et variées. Mais je crois qu’on peut les résumer à 5 vies de navigatrices semi-professionnelles qui courent dans les 4 coins du monde pour gagner de quoi vivre et tout de même arriver à naviguer sur un circuit qui demande un engagement sans demi-mesure quand on vise la performance. Team Magenta32, c’est le premier équipage féminin de l’histoire qui a fait l’ensemble du circuit du World Match Racing Tour et qui a terminé 17ème à Perth, 6ème à Copenhague, 11ème à Newport et finalement 19ème à Marstrand. C’est un team qui inspire les jeunes navigatrices de demain et qui leur ouvre des portes à la manière d’une ainée pour ses sœurs. C’est un team qui croit en ses capacités et ne demande qu’à pouvoir continuer à naviguer sur ce circuit l’an prochain. C’est un team qui a besoin de sponsors afin de pouvoir le faire dans des conditions qui permettent de naviguer sereinement.

J’espère vivement qu’on trouvera cet été de quoi faire les choses bien dès l’automne prochain et que je pourrai ainsi continuer à abreuver les colonnes de skippers.tv de nouvelles de Team Magenta32 au WMRT 2016-2017 !

Aucun commentaire pour "Fin de saison pour Team Magenta32, à la prochaine ?"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié