Nouvelle recrue du Team Magenta, Nat nous raconte sa découverte du M32

Nathalie Brugger a rejoint l’équipe en début d’année et nous livre ses impressions sur le M32 et sa participation au premier événement de la saison qui s’est déroulé à Perth du 22-25 mars.

Comment s’est passé ce baptême de feu ?

C’est une découverte totale, et je n’ai eu aucune appréhension. C’est un nouveau type de navigation pour moi, un nouveau challenge pour lequel nous n’avons eu que 5 jours d’entraînements en amont avec cette configuration de team (Sally Barkow, Nathalie Brugger, Elodie-Jane Mettraux, Sophie Ainsworth et Kate MacGregor).

Quelle sont les différences majeures entre le M32 et le Nacra 17 ?

Le M32 vire lentement par rapport au Nacra17, et les régates sont très rapides et compactes. Il faut savoir prendre des décisions rapidement et comme on est un équipage nouveau,  le manque d’entraînement ne nous a pas permis de sortir la tête du bateau et d’avoir des automatismes.

 Que penses-tu de la qualité de la course, des compétiteurs et où TM32 se situe ?

Les meilleurs équipages sur cet événement sont ceux qui ont pu s’entraîner cet hiver sur le M32 ce que veut dire que le bateau est technique et qu’il faut passer du temps dessus. Certains sont aussi au top du match racing.  Le niveau à bord de Team Magenta est plutôt bon vu le peu d’entraînement qu’on a fait ensemble. En plus, on n’a pas eu de chance cette semaine … il faut que nous continuions à passer du temps ensemble sur le bateau et à terre afin de réussir à mettre les qualités, le talent de chacune en avant. Il faut vraiment que l’on arrive à trouver des sponsors afin de pouvoir nous entraîner et performer sur les régates !

Tu as passé 12 ans sur le circuit olympique. Qu’est-ce qui te frappe le plus en arrivant sur le WMRT ?

La couverture médiatique m’a beaucoup impressionnée avec les rediffusions en direct, les photos, les drones et la course qui est proche du bord, du public. Ça rend la voile sympa, attractive avec les navigants qui se baladent au club et sont abordables. Et ça, on ne le voit malheureusement pas sur les circuits olympiques.

IMG_4905

Team Magenta 32 termine à la dernière place du classement de cette étape du World Match Racing Tour. L’équipage va tout mettre en œuvre pour construire des entraînements de qualité avant l’événement de Marstrand (SWE) qui aura lieu en juillet.

Aucun commentaire pour "Nouvelle recrue du Team Magenta, Nat nous raconte sa découverte du M32"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié